Eve Ledig
Contact artistique
10 rue du Hohwald
67000 Strasbourg

06 87 19 50 21
eveledig@lefilrougetheatre.com
http://www.lefilrougetheatre.com
Facebook

2009 | 2017 2019

Le fil rouge théâtre

Strasbourg

Depuis 2014, Eve Ledig, Jeff Benignus et Ivan Favier croisent leurs recherches autour du chant, du jeu et du mouvement. La recherche fait partie intégrante du processus de création de la compagnie. Elle est comme un questionnement perpétuel, une « matière première » qui féconde, donne du sens, une direction et une esthétique singulière à chacune de nos créations. Eve Ledig explore notre humanité dans ses zones d’ombre et de lumière. Elle puise dans la littérature et dans le répertoire archaïque des contes et des mythes pour inventer des formes théâtrales et musicales qui interrogent notre art de vivre ensemble, aujourd’hui.

Le Fil rouge théâtre a présenté son projet Embrasser la Lune aux Brouillons 2009 de Huningue.

La Compagnie a présenté son projet Un opéra de papier  lors de Quintessence 2017 à Reims. Projet accompagné par La Passerelle – Rixheim et le Festival Mondial des théâtres de marionnettes – Charleville-Mézières.

Elle a ensuite joué Un opéra de papier lors de Quintessence 2019 à Illzach, Kingersheim et Rixheim.

Un opéra de papier

Suspendu à des fils invisibles, froissé en boules neigeuses, le papier de soie vibre au moindre mouvement de l’air. Il dessine les paysages éphémères d’un entre-deux-mondes où l’on raconte que les âmes des enfants attendent dessous terre, dans des sources souterraines, au fond des lacs et des étangs, avant de naître au monde. La vie et la mort, indissociablement liées. Une légende très ancienne en parle. Au-dessous de la cathédrale, à Strasbourg, il y a un lac. Et au-dessus de ce lac, il y a un puits. Certaines nuits, penchées sur la margelle, des jeunes femmes murmurent leur désir d’enfant. Tout en bas, sur une barque d’argent, un nain pêche les âmes des enfants qui attendent de naître…
« Un opéra de papier » est un théâtre d’images, mis en musique et en voix un peu à la manière d’un oratorio profane. Une écriture musicale essentiellement vocale – récitatifs, ensembles, airs – avec toujours une grande attention portée sur la compréhension du texte. Un trio vocal de trois solistes – deux femmes, un homme – trois présences sensibles qui nous invitent à parcourir l’espace vibrant et onirique des songes…

Actualités de la compagnie