SANDRINE PIRÈS
Metteur en Scène
4, rue des Fabriques
68470 Fellering

06 02 50 85 36
legourbibleu@hotmail.fr
http://legourbibleu.com/

2017

Cie Le Gourbi Bleu

Fellering

Le Gourbi Bleu ouvre des horizons inédits, questionne, émeut et embarque. A partir d’écritures contemporaines, Sandrine Pirès imagine un théâtre protéiforme, fantaisiste, vivant et vibrant. Ses interprètes, au service de textes d’aujourd’hui pour maintenant s’engagent avec leur corps, leur voix et toute leur énergie. Le jeu est organique et les circulations habitent le plateau avec poésie. Le théâtre du Gourbi Bleu est inventif, exigeant et généreux, élitiste et populaire.

La démarche de Sandrine Pirès répond à une urgence artistique : Des Lab’auditions à la transmission et jusqu’à la création, elle noue des liens invisibles, au cœur des relations avec l’équipe et les publics. Son travail est un équilibre subtil entre saisir les idées qui émergent au fil du processus de création et provoquer les situations, les rencontres et les réflexions pour qu’advienne le spectacle.

La Compagnie a présenté son projet de triptyque Hannah / Bouche cousue / La vierge et moi  lors de Quintessence 2017 à Reims. Projet accompagné par l’ESPACE 110 – Centre Culturel d’Illzach et La Cité du Verbe – Missery.

Triptyque
Un parcours initiatique, entre fiction et réalité.

Textes de Marion Muller – Colard

Hannah

« … Allons… Pourquoi es-tu venue au monde ? La petite Hannah : Pour que tu me racontes une histoire ? La grande Hannah : Pour que tu participes à l’Histoire ! Et l’Histoire n’existe pas si elle n’a pas de spectateurs… »

Bouche cousue

« … ma mère savait depuis longtemps. Elle a compris sans poser aucune question (…) m’a laissé faire pendant des années, bouche cousue. Elle a voulu me laisser exister. »

La Vierge et moi

« … votre air un peu mièvre m’a toujours été insupportable (…) typiquement maternelle. Je déteste cette mine de fausse empathie, cet égocentrisme indécrottable qui fait semblant de s’intéresser à quelque chose d’autre qu’à soi-même… Et après on s’étonne que je ne veuille pas d’enfants ! »

Actualités de la compagnie