Prochaine création de la compagnie Esquimots

Compagnie Esquimots
Publiée le mercredi 21 décembre 2016

La Compagnie Esquimots travaille actuellement sur la création prochaine d'un nouveau travail sur le roman L'Orange Mécanique d'Anthony Burgess. 

   

Après les dernières représentations en décembre 2015 de la première version de ce spectacle au Théâtre conventionné d'Auxerre puis en février dernier au Théâtre Mansart à Dijon, Marion Chobert a poursuivi son travail d'écriture et de recherche au plateau l'amenant à la création d'une nouvelle forme : Monstre Manifeste

   

Après une première semaine de résidence au Théâtre Mansart en septembre, la compagnie aura trois nouvelles étapes de travail entre novembre et janvier prochains. 

A ces différentes occasions, la compagnie serait heureuse de vous présenter plus amplement ce projet, ainsi que des extraits au plateau en fonction de leur état d'avancement.

   

Voici les différents rendez-vous possibles pour rencontrer l'équipe : 

Le 10 novembre 2016 à 17h

La Minoterie, pôle de création jeune public et d'éducation artistique

75 avenue Jean Jaurès – 21000 Dijon

   

Le 25 novembre 2016 à 17h

Maison des Métallos 

94 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris

   

Le 11 janvier 2017 à 17h

La Ferme du Buisson, Scène Nationale 

Allée de la Ferme, 77186 Noisiel

   

Les premières représentations de Monstre Manifeste auront lieu le 23 mars 2017 à la Minoterie (Dijon) et le 24 mars 2017 à Mirebeau-sur-Bèze (21). 

   

Réservations : diff.esquimots@gmail.com

   

   

Monstre Manifeste reste un seul en scène interprété par le comédien Romaric Séguin,qui se construit vivement autour de la question sensible et toute contemporaine de l'incarcération et de ses limites. 

Âgé de 16 ans au début de l'histoire, Alex nous entraîne dans sa vie d'avant, celle d'un adolescent violent et transgressif, poussé par une quête effrénée de liberté et de sensations fortes. Animé par une haine viscérale pour une société dans laquelle il ne se reconnaît pas, sa route le conduit tout droit dans "la gueule du loup", au cœur du système pénal, et forcé de répondre de ses actes.C'est en prison que va commencer à naître dans la tête du petit "monstre", une forme de "manifeste" qui donnera ensuite lieu au spectacle réalisé sous nos yeux.  
Le travail de recherches et d'écriture se réalise avec l'aide d'un ancien juge des enfants, et en partenariat avec l'U.E.A.J de Dijon, un centre ouvert de la Protection Judiciaire pour la Jeunesse avec lequel la compagnie réalise un parcours de rencontres et d'ateliers. 



Ce projet est coproduit par le Théâtre conventionné d'Auxerre (89) et le Lycée Saint-Germain à Auxerre (89). Il a reçu l'aide de la DRAC Bourgogne, du Conseil Régional de Bourgogne, de la Mairie de Dijon, du Jeune Théâtre National et du Réseau Canopé. Il est soutenu par la Cité de la Voix à Vézelay (89), la Minoterie à Dijon (21), le Théâtre Mansart à Dijon, la Maison des Métallos à Paris (75) et la Ferme du Buisson, scène nationale de Noisiel (77).